Le tatouage s’invite au Quai Branly

Tatoueurs tatoués, voilà qui paraît bien audacieux ! Titre accrocheur, affichages nombreux et de grande taille, tout est fait pour que ça fasse le buzz, et ça marche ! Une exposition sur les tatouages, il fallait quand même oser ! Et bien, le Quai Branly l’a fait, on salue l’audace, mais ne nous affolons pas, ce n’est pas l’exposition du siècle.

 

Audace ?

Pourquoi dire que cette exposition semble audacieuse ? Parce que dans notre société, le tatouage intrigue, attire mais reste tabou : on doit le cacher pour un entretien d’embauche, comme au travail, il a encore un aspect d’interdit, la société en elle-même garde cette vision du tatouage réservé aux bagnards et aux prostituées. Consacrer, pendant plus d’un an, une grande exposition à ce tabou semble donc relever de l’audace. Cependant, il faut se l’avouer, le parcours montre très peu les tabous actuels sur le tatouage et se centre plus sur une réflexion, toute aussi intéressante, historique et anthropologique. La notion d’audace qui tourne autour de cette exposition est donc à remettre en question et on pourrait même dire que le tabou et l’effet de mode du tatouage sont de bons prétextes pour tenter d’amener un nouveau public au musée.

 

Parcours historique, géographique et anthropologique

L’exposition est divisée en plusieurs parcours. Elle commence par une introduction rappelant très brièvement que le tatouages était universel avant de devenir marginal, puis laisse le visiteur voyager dans différentes parties du monde, explorant chaque fois l’historique du tatouage dans la région en question, les différentes techniques utilisées, les significations des tatouages, leurs motifs,…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un manque d’ouverture sur le tatouage actuel

Le parcours est logique, agréable, enrichit de nombreux supports visuels, mais le tatouage contemporain n’est malheureusement pas assez exploré, alors qu’une étude ethnologique serait extrêmement intéressante à ce niveau : n’est-ce pas merveilleux d’explorer les raisons qui font du tatouage un phénomène de mode dans le monde occidental alors que dans certaines régions du monde il est à nouveau assimilé à sa fonction première qui est l’identification ? Pourquoi ne pas parler plus encore des tatoueurs actuels ?

 

Malgré quelques défauts, Tatoueurs tatoués est une exposition savoureuse et instructive. Elle ne supprimera pas les tabous sur le tatouage, mais permet de mettre en perspective bien des choses. Pour les retardataires qui ne l’ont pas vu, ou ceux qui souhaitent la revoir, il reste encore quelques mois pour en profiter !

 

 

Tatoueurs tatoués, Musée du Quai Branly

Jusqu’au 18 octobre 2015

Horaires :

mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h

jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h

Tarifs : 9€/7€/gratuits – 26 ans

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s